Stratégies résidentielles, construction de l’espace urbain et distinction sociale à Naples entre XIV e et le XVI e siècle

Main Article Content

Monica Santangelo
https://orcid.org/0000-0003-4052-8144

Abstract

Basé principalement sur des documents inédits, l’essai illustre les formes d’occupation de l’espace urbain de Naples par certaines familles nobles du Seggio de Nido entre le XIVe et le XVIe siècles. Les stratégies résidentielles dans leur densité relationnelle, les blocs de résidences, les cours communes, les jardins, les portiques, les tours, les églises et les chapelles définissent différentes formes d’enracinement et de contrôle de l’espace urbain. Il s’agit de processus concurrents de construction et de reproduction de la prééminence spatiale, qui traduisent en pierre la position des familles et des clans dans la structure relationnelle du Seggio de Nido. Ils reflètent la signification spécifique attribuée à la vetustas d’enracinement et de contrôle continu de l’espace urbain. Celle-ci doit être comprise comme un critère fondamental de distinction sociale et comme une notion symbolique de l’imaginaire de la noblesse enracinée dans les Seggi, codifiée à la fin du XVe et au début du XVIe siècle.

Downloads

Download data is not yet available.

Article Details

Come citare
SantangeloM. (2022). Stratégies résidentielles, construction de l’espace urbain et distinction sociale à Naples entre XIV e et le XVI e siècle. Reti Medievali Rivista, 23(1), 251-288. https://doi.org/10.6093/1593-2214/9082
Sezione
Saggi in Sezione monografica